Communiqués
24/08/2006
Communiqu de la CCI 2B, concernant le blocage du port de Marseille.

Le trafic entre Marseille et la Corse est nouveau pnalis par des vnements extrieurs la question du transport des marchandises et des personnes entre notre le et le continent.

Dans une priode extrmement sensible - au cur mme de la dernire semaine du mois daot - des retards considrables viennent entraver la bonne marche du service public et portent prjudice aux usagers.

La Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute Corse, acteur et oprateur conomique garante des installations qui lui ont t concdes par la Collectivit territoriale de Corse, slve encore une fois contre des pratiques qui mettent en pril le travail de nombreux transporteurs et fragilisent les professionnels du tourisme.

Que tous ceux qui ont voir dans ce conflit dun autre age sachent raison garder et retrouvent la lucidit ncessaire son arrt immdiat.

Jean FEMENIA

20/08/2006
Saccage de l'entreprise de BTP Sorbara, dans la nuit du 15 au 16 aot Bastia : Les lus de la CCI solidaires

Le prsident de la CCI, Jean Femenia, communique:

L'acte de vandalisme perptr durant le pont du 15 aot contre les installations de l'entreprise Sorbara, suscite une forte rprobation de la part des lus consulaires.

De telles actions destructrices sont de nature freiner l'activit conomique et mettre en pril des emplois.

Au-del du saccage de l'outil de travail, ce sont le doute et l'angoisse qui risquent galement d'atteindre les dirigeants et les employs de cette structure, dans un secteur qui a plus que jamais besoin de srnit pour contribuer rtablir la confiance que la Corse attend pour mieux asseoir son dveloppement conomique.

Les lus de la chambre de commerce tiennent exprimer leur solidarit l'gard de l'entreprise et de son personnel, dont les qualits et la contribution au dveloppement du secteur du BTP sont unanimement reconnues ".

21/05/2006
Conflit Corse-Matin/ Distributeurs de presse

La CCI de Bastia et de la Haute-Corse communique :

Le blocage des dpts ptroliers de Corse , par les grvistes de la socit de portage Publinice Services produit des effets dvastateurs sur lconomie de lle et sur lactivit des professionnels du tourisme, de la distribution, des transports, et pnalise de nombreuses professions librales.

Une nouvelle fois, le manque de discernement et dimagination , ainsi que la facilit qui consiste sattaquer aux organes vitaux pour une le, quils soient nergtiques ou de transports, conduisent invariablement certains acteurs syndicaux crer des situations de blocage qui deviennent insupportables.

Sans pour autant vouloir intervenir dans un conflit qui oppose une entreprise une partie de ses salaris, face ce grave problme, la Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute-Corse en appelle aussi bien la raison des personnels en grve qu lesprit de responsabilit des pouvoirs publics.

19/05/2006
Jeudi 18 mai 2006 : Cration de l"Inter consulaire" Chambre de Commerce Chambre de Mtiers
LINTERCONSULAIRE Runion dInstallation
Jeudi 18 mai 2006 15h00 - Salle du Conseil de la CCI

Afin de mieux rpondre aux attentes de leurs ressortissants (au total prs de 11 000 sur l'ensemble du dpartement), et de mettre en oeuvre une nouvelle politique de proximit, La CCI de Bastia et de la haute Corse et la Chambre de Mtiers de Haute Corse ont dcid de crer une "Inter consulaire" .

Cette Inter consulaire a pour vocation de mener une politique plus proche du terrain travers l'utilisation des antennes territorialises de la CCI (Ghisonaccia, Moriani, Corte, Ile Rousse, Calvi).

L'association ainsi cre btira un plan d'action bas sur l'animation des territoires, la formation, et l'observation conomique.
Le but tant de mutualiser les moyens et de servir les intrts de leurs ressortissants.

Cette association Loi 1901 est constitue de reprsentants des deux Chambres. Ils ont lus leur Prsident ce jeudi 18 mai 2006 15h00 dans le salle du conseil de la CCI Bastia .

LInterconsulaire est compose de dix membres.

Cinq membres lus de la Chambres de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute-Corse :
M. Paul TROJANI, M. Auguste GIOVANNI, M. Alexandre RUTILY, M. Franois NICOLAI, Mme Simone VOILLEMIER

Cinq membres lus de la Chambre de Mtiers et de lArtisanat de la Haute-Corse :
M. Toussaint GALLI, M. Charles GIROLAMI, M. Sauveur MULTARI, M. J-P GUIDICELLI, M. J-M CARDI.

Ont t lus :Prsident : M. Paul TROJANI
Vice-Prsident : M. Toussaint GALLI
Trsorier : M. Auguste GIOVANNI
Secrtaire : M. Charles GIROLAMI


Axes de travail et pistes de rflexions

I - OBSERVATION, INFORMATION, SENSIBILISATION :
1-a. Outils dobservation conomique
- Croisement des fichiers et changes de donnes par secteurs dactivit et filires
- Mise disposition de statistiques pour la ralisation de diagnostics de place avec la Banque de France

1-b. Journes dinformation de sensibilisation
- Dispositifs dappui et dinformation sur les aides nationales et rgionales en faveur de la Cration / Reprise dEntreprises
- Dispositif dappui lexportation
- Plan dpartemental sur la Transmission dEntreprises
- Utilisation des TIC dans le tissu des TPE

II -ANIMATIONS Thmatiques et Territoriales :
- Mise en place dun programme annuel commun dactions danimation en bourg centre et en micro-rgions
- Prsence dune assistance technique MtiersCommerce sur lensemble des antennes dcentralises (Corte, Moriani, Ghisonaccia, Calvi, Ile Rousse)
- Lancement dune rflexion sur la cration de manifestations annuelles conomiques (salon de la cration/reprise dentreprises, salon de lalternance et de lapprentissage)

III - FORMATIONS :
- Lancement dune tude sur les nouveaux parcours de formation partir dune offre de formations complmentaires par mtiers, par filires et par niveaux de qualification
- Mise en uvre dune offre de formations dcentralises en micro-rgions pour les publics crateurs, commerants et artisans
-Coordination des politiques et des programmes

SIEGE SOCIAL
Le sige social est fix Bastia, Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute Corse, Htel Consulaire, 1 rue du nouveau port - 20200 Bastia

15/05/2006
Inauguration de ligne Bziers/Bastia

De nombreuses personnalits du monde conomique, lus, journalistes et agences de voyages de larrondissement de Bziers se sont envols ce samedi 13 mai vers la Corse bord dun ATR 42-500 de la compagnie Airlinair, loccasion du vol inaugural de la ligne Bziers/Bastia.
Accueil Bastia par les reprsentants insulaires afin de promouvoir, de dcouvrir et de resserrer les liens entre partenaires institutionnels et professionnels loccasion dune confrence de presse, dun djeuner et dune visite de ville.

Avec Airlinair, les CCI de Bziers Saint-Pons et de Bastia Haute Corse proposent en effet une nouvelle liaison hebdomadaire saisonnire compter du samedi 17 juin et jusquau 9 septembre.

Le programme de vol prvoit un vol hebdomadaire en week-end le samedi et pourra tre tendu deux vols par semaine puis maintenu au-del de la saison en fonction du succs de la ligne.

Les horaires sont adapts aux locations saisonnires la semaine :
- 11h30 au dpart de Bziers, arrive Bastia 13h00, (vol A5 400)
- 13h40 au dpart de Bastia, arrive Bziers 15h10, (vol A5 401)

Les vols sont la vente depuis le mardi 21 mars et 30% des siges offerts sur lt ont dores et dj t vendus un mois du dmarrage effectif de la ligne.

Les billets sont disponibles dans toutes les agences de voyages, sur airlinair.com, auprs du Centre de rservations Airlinair (0 810 478 478), du comptoir de laroport de Bziers (04 67 809 909) et de lensemble des comptoirs Air France.

La tarification mise en place est simplifie et conomique avec un premier prix 69.99 TTC laller simple et 156 TTC laller retour. Le prix moyen est 211.36 TTC laller retour. Des tarifs typologiques (jeune, tudiant, famille, senior) sont proposs 185.36 TTC laller retour.


Le lancement de cette nouvelle ligne intervient dans le cadre du plan de dveloppement de laroport de Bziers souhait par la CCI de Bziers Saint-Pons. Ce plan de dveloppement porte sur la recherche de nouvelles dessertes domestiques et internationales.

Pour la CCI de Bastia et de la Haute Corse, cette ouverture de ligne agrmente le rseau arien propos pour les insulaires au dpart de laroport de Bastia, favorise et facilite les changes touristiques entre le Languedoc Roussillon et la Corse.

Premier exploitant en Europe avec 24 avions de type ATR 42 et 72, Airlinair relie depuis avril 2004 Bziers Paris Orly en 1h30 raison de trois frquences quotidiennes du lundi au vendredi, le week-end une frquence le samedi et deux le dimanche.

11/04/2006
PROGRAMME EUROPEEN COMETnet

Runion du groupe de travail COMETnet les 30 et 31 mars Olbia et Sassari - Sardaigne

Etaient lordre du jour :

- Lamnagement de la qualit dans lindustrie htelire , Proposition de standards partager pour les oprateurs corses, toscans et sardes

- LEtablissement de principes communs pour le dveloppement touristique transfrontalier. Prsentation de linitiative de clture du projet.

- Dbat sur les contenus dune Charte thique de loffre touristique

- Prsentation dune exprience des oprateurs touristiques du centre-Nord Sardaigne.

Cette rencontre a permis pour notre CCI de prsenter son programme dactions et le faire valider par nos partenaires (volets techniques & financiers) :

Colloque Europen sur les dmarches Qualit appliques aux territoires et dans les entreprises touristiques Corse, Sardes et Toscanes Bastia en octobre 2006.
Volet Internet de la Promotion de la dmarche. Cration dun site Internet commun aux trois rgions de sorte crer une plate-forme dchanges entre les entreprises corses, sardes et toscanes

la prochaine et dernire runion de travail se droulera courant juin en Corse.

Participants : M. Francesco Morandi Doyen de la Facult dEconomie, Universit de Sassari,
M. Mauro Santinato Groupe de travail de la Facult dEconomie, Universit de Sassari
M. Piero Tesseri Sviluppo Italia Toscana
M.Erick BERLIN & Alexandra SBERNA Service tourisme, Chambre de Commerce et dIndustrie de la Haute-Corse
Interventions de Madame Alessandra Giudici, Prsidente de la Provincia de Sassari et de Monsieur Marco di Gangi, Assesseur au Tourisme et aux Activits de production de la Provincia di Sassari.

29/03/2006
Technologies de lInformation et de la Communication (TIC) Stratgie de la Collectivit Territoriale de Corse : le Livre Blanc
Mardi 28 mars 2006 la CCI de Bastia et de la Haute Corse premire runion du groupe de travail sur le Livre blanc.
Runion de latelier Economie en prsence d une quinzaine de chefs dentreprise.


La Collectivit Territoriale de Corse s'est engage dans une politique volontariste d'amnagement numrique de son territoire.
Le Livre blanc, dont le lancement a eu lieu le 22 fvrier dernier Ajaccio est le creuset de cette stratgie qui sera soumise au vote de lAssemble de Corse. Consolidant les actions dj entreprises, le Livre blanc se donne pour objectif de susciter ladhsion autour dune stratgie cohrente du dveloppement des TIC en Corse.
Des rencontres des groupes de travail thmatiques se drouleront tout au long de cette semaine.
Chaque groupe de travail est organis pour permettre un tour de table, des expriences existantes, des attentes exprimes, avant d'aborder la thmatique centrale.

Mardi 28 mars le groupe de travail Economie sest runi la CCI de Bastia.
Des reprsentants de La Mission des Technologies de lInformation et de la Communication (MITIC), de lAgence de dveloppement Economique de la Corse ( ADEC) et de la CCI de Bastia et de la Haute Corse ainsi quune quinzaine de chefs dentreprises se sont exprims pour que le Livre blanc soit la synthse la plus fidle des ambitions et des projets oprationnels lis au dveloppement des TIC voulu par la socit corse.
Le Directeur Gnral de la CCI, Philippe ALBERTINI, a situ le rle de la CCI 2B concernant la promotion et l'utilisation des TIC par le monde de l'entreprise et du commerce, il a notamment prsent le projet "AGORATECH" port par notre compagnie Consulaire.

08/02/2006
Dmarche qualit au service des hteliers de Balagne

La CCI de Bastia et de la Haute Corse travers la Commission Tourisme et sa dlgation de Balagne sinvestissent dans la mise en place dun dispositif de certification des services dans l'htellerie avec le rfrentiel HOTELcert.

HOTELcert est un dispositif national de valorisation de la qualit dans l'htellerie franaise qui concerne l'activit d'accueil, d'information, le sjour, le service du petit djeuner dans les htels classs.
Cette dmarche qualit a pour objectif daugmenter la qualification et les comptences des professionnels hteliers en amliorant la qualit de loffre htelire et en ladaptant aux attentes des clients (certification AFAQ).

Prsentation HOTELcert aux hteliers de Balagne le Vendredi 10 Fvrier
-10 h 00 lIle Rousse, Antenne CCIHC, Port de Commerce
-15 h 00 Calvi, Antenne CCIHC, Immeuble U Stagnu

06/01/2006
Aroport de CALVI, Jean FEMENIA prne la concertation
La question de latterrissage de nuit sur lAroport de CALVI-SANTA CATALINA continue dalimenter lactualit et dagiter lensemble des acteurs conomiques et sociaux de la Balagne, auxquels sajoutent les acteurs associatifs qui depuis plus de 10 ans, activent, interpellent, et poussent les pouvoirs publics au nom des intrts suprieurs de la micro-rgion.

En cohrence avec ses missions de gestionnaire de cette infrastructure, la Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute-Corse na jamais cess dentreprendre pour amliorer les installations, et de sactiver pour contribuer la recherche de solutions techniques fiables et sans danger, dans un esprit ouvert et dnu de tout intrt partisan.

A la veille dune manifestation, je tiens rappeler que la CCI sest constamment montre accessible toutes les propositions de travail quand elles reposaient sur un cadre partag avec les autorits de tutelle, les reprsentants politiques et socio-conomiques de la Balagne.

Jen veux pour preuve la prise en charge financire, pour un montant de 120 000 euros, par la CCI de la premire tude dterminante, confi en en octobre 1999 au groupement Iennair-Swisscontrol.

Le rapport dfinitif de cette tude, concluant la faisabilit thorique dune procdure drogatoire, a t remis en janvier 2001 et je ne reviendrais pas sur la prsentation qui en fut faite devant le Comit de Promotion et de Dveloppement de lAroport de Calvi.

Paralllement transmis la DGAC, ce document a fait lobjet dun examen approfondi qui a conduit cette administration informer la CCI quelle ne se prononcera sur ltude que lorsquune compagnie arienne sera associe pour raliser les valuations en vol.

Chacun sait qu la suite dune runion qui sest tenue Paris la DNA le 17 dcembre 2002 et dont le compte rendu a t tabli en mai 2003, il a t dcid que les deux compagnies Air Littoral et CCM pourraient transmettre leurs procdures via la CCI, suivant un type davion bien dfini : ATR pour la premire, Airbus pour la seconde.

En dcembre 2002, la CCI a pris son compte et mandat le cabinet Iennair pour assurer le suivi et la coordination de cette nouvelle phase.

En novembre 2003 la CCM Airlines prsentait les conclusions dune tude sur les possibilits dexploitation de nuit avec un module de type Airbus 319/320, qui sest avre ngative.

En avril 2004, poursuivant ses investigations la suite de la dfaillance de la Cie Air littoral charge dtudier la faisabilit de lopration avec un module de type ATR 4/72, la CCI a sollicit le Prsident du Conseil Excutif de Corse pour la prise en charge dune tude complmentaire.

Favorable cette nouvelle tape, le Prsident du Conseil Excutif a demand lOffice des Transports- aprs accord de lAssemble - de prendre sa charge les frais de ralisation de cette tude.

Confirme par courrier de lOTC en date du 11 juin 2004, cest bien cette dernire tude qui fait lobjet dune polmique laquelle le Prsident que je suis nentend pas sassocier.

Je suis en effet trop respectueux des rgles et proccup par les questions de scurit, considrant par ailleurs quil est plus sage de privilgier le dialogue et le travail, plutt que de rendre confuse la phase finale dun dossier quavec mes collgues jai toujours soutenu, conscient de son intrt pour la Balagne et lAroport de Calvi.

29/12/2005
16me dition des rencontres du commerce international 2006
RENDEZ-VOUS ANNUEL DES ENTREPRISES ENGAGEES SUR LES MARCHES MONDIAUX les 23-27 janvier 2006 UBIFRANCE, 27 avenue d'Ina Paris 16me.

UBIFRANCE propose aux entreprises franaises de rencontrer Paris, 107 chefs de Mission conomique pour conforter leur stratgie et prendre les dcisions les plus profitables pour leur dveloppement international.

Leur rle essentiel: apporter conseil et appui la prospection des marchs, informer sur les opportunits d'affaires, raliser des tudes sur mesure pour adosser les projets des entreprises.

Chefs d'entreprises,pour:
- Etablir ou entretenir des contacts personnels avec ces interlocuteurs prsents sur le terrain,
- Obtenir un conseil sur votre projet de dveloppement international,
- Epargner des frais de voyage substantiels,
- Gagner du temps en programmant ces rendez-vous dans un mme lieu et dans un temps trs court

Les 107 chefs de Mission conomique rpondront vos questions dans un cadre prvu pour garantir toute la confidentialit sur vos projets.

Pour profiter de cette occasion unique de nouer des relations personnalises avec ces experts franais en poste l'tranger, organisez vos rendez-vous ds rception de ce programme, en vous inscrivant en ligne sur www.ubifrance.fr/rci
Date limite dinscription : 6 janvier 2006


04/11/2005
PROFESSIONNELS DU TOURISME

L'Agence du Tourisme de la Corse en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Haute Corse vous convie une rencontre avec la direction de Maison de France :
Le lundi 7 novembre 2005 partir de 14h30, lHtel Consulaire de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Bastia

Quelles promotion et communication touristique sur le plan national et en Corse?
Comment apprhender les nouveaux enjeux des marchs?
Comment mutualiser les moyens?

28/10/2005
Vos prjudices en chiffres sur le site de la CCI de Bastia et de la Haute Corse
La Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute-Corse souhaite estimer le prjudice global caus aux entreprises du dpartement de Haute-Corse en raison du conflit SNCM.

Afin de pouvoir valuer prcisment les pertes directes, les surcots et les manques gagner subits, la CCI invite ses ressortissants enregistrer en ligne sur son site www.ccihc.fr, au moyen dun tableau de saisie interactif, les prjudices financiers et sociaux constats.
Contact : Erick Berlin 04.95.54.44.34

26/10/2005
Runion Plate-forme socioprofessionnelle le 22 octobre 2005
Runion Plate-forme socioprofessionnelle pour examiner les conditions de la mise en uvre dun plan daction global en raction la paralysie de l conomique insulaire pendant 24 jours.

Le Samedi 22 Octobre 2005, 10h00 la CCI de Bastia et de la Haute Corse, se sont runis des reprsentants des syndicats professionnels, MEDEF, CGPME, UPA, des Chambres de Commerce de Corse et des Chambres de Mtiers de Corse pour une sance de travail dont le thme tait le suivant :

Plan daction global pour un dispositif dabaissement des charges sociales et de financement de lEconomie Corse

Le Prsident Jean Femenia a dress un point de situation sur les actions engages par la CCI de Bastia et de la Haute Corse, suite la paralysie de lconomie insulaire durant 24 jours :

- Mise en place dune cellule de crise, conjointement avec la Chambre de Mtiers de Haute Corse, au sein de ltablissement consulaire afin daider les chefs dentreprises dans la constitution de leur dossier destin, obtenir des dlais de paiement, pour la mise en place de plan COCHEF ou de demande de chmage partiel.

- La CCI de Bastia et de la Haute Corse mettra en place un dispositif dassistance auprs des entreprises qui souhaiteraient demander lEtat une participation en vue dassurer un ddommagement pour le prjudice direct quelles auraient pu subir.

- Le Prsident Jean Femenia a invit lensemble des participants cette runion examiner quelles seraient les mesures structurelles quil conviendrait de prsenter au gouvernement afin danticiper la forte rgression de lconomie insulaire qui est craindre dans les prochains mois.

Un dbat sest ouvert au terme duquel il a t dcid de travailler sur 2 volets :

Un volet social au travers de lexonration prenne des charges patronales de Scurit Sociale et dune rduction prenne significative des cotisations personnelles des artisans, commerants et professions librales.

Un volet concernant le financement de lconomie corse partir dun dispositif de mobilisation de lpargne locale assortie dune dfiscalisation qui pourrait prendre plusieurs caractristiques :

1)Apport numraire effectu par les particuliers dans les entreprises corses : Une rduction dimpt sur le revenu.

2)Souscription de parts de fonds dinvestissement pour la Corse cr sur le modle des fonds communs de placement.

3)Favoriser linvestissement des particuliers dans la rnovation et/ou lagrandissement dimmeuble dhabitation existant.

13/10/2005
"Cellule d'appui et d'information"
Dans le cadre des conflits sociaux actuels, les Chambres de Commerce et de Mtiers organisent des runions en micro-rgions sur les difficults rencontres par les entreprises.
(Planning ci-joint)  Télécharger le dossier complet (Pdf) >

10/10/2005
La CCI de Bastia et de la Haute-Corse souhaite le rtablissement du trafic de la Corsica Ferries sur Bastia
Alors que depuis ce dernier week-end la CMN et dautres compagnies ont pu accder de nouveau aux installations portuaires, la Corsica Ferries se voit toujours interdire laccs au port de BASTIA.

Il est inadmissible quune plate-forme portuaire publique puisse voir son activit dgrade de faon slective et quune quelconque sgrgation puisse tre opre entre les compagnies maritimes.

Suivant le principe fondamental de la libert de circulation, nul ne peut sarroger le droit de trier les oprateurs de transports en fonction dintrts catgoriels et de restreindre leurs activits pour satisfaire des objectifs conflictuels.

De surcrot la CCI tient rappeler le rle majeur de la Corsica Ferries dans la desserte de la Corse et le dveloppement des trafics maritimes.

A cette situation discriminatoire sajoutent les graves difficults rencontres par les usagers et les socioprofessionnels locaux tant en matire de transport de fret que surtout dsormais, de trafic passagers.

De faon solennelle, la CCI demande ce que laccs aux installations portuaires soit rtabli et garanti, sans aucune exclusive, pour toutes les compagnies maritimes qui le souhaitent.

07/10/2005
Communiqu des socioprofessionnels de Haute-Corse

Les socioprofessionnels runis autour des compagnies consulaires, des syndicats professionnels, et des associations de commerants, runis en cellule de crise la CCI de Haute-Corse le vendredi 7 octobre 16h30, veulent faire part de leur exaspration suite la grave crise conomique qui menace les 40 000 emplois salaris du secteur priv de la Haute-Corse.

Les entreprises sont aujourdhui fortement pnalises tous les niveaux de leur fonctionnement et de leur gestion courante :

Difficults dapprovisionnement, pour lensemble du tissu conomique, difficults aggraves dans le secteur de la sant qui souffre de pnurie dans les produits de premire ncessit.
Incapacit dassurer les commandes et les prestations en cours,
Arrt brutal de la saison touristique,
Pertes dexploitation,
Difficults de trsorerie.

Au nom de la prservation des 40 000 emplois du secteur priv, ils exigent par toutes les parties au conflit le respect de la libre circulation des biens et des personnes et de la libert au travail et au commerce.

Ils en appellent lEtat et aux gestionnaires des diffrents organismes pour la mise en uvre de mesures dexonrations immdiates et de report dchances des dettes fiscales, sociales et bancaires, au-del des dispositifs classiques existants.

Ils demandent aux reprsentants de lEtat de considrer le caractre exceptionnel de cette situation afin de prserver un tissu conomique dj exsangue.

Ils appellent lensemble des socioprofessionnels un rassemblement le lundi 10 octobre 10 heures devant la Prfecture de Haute-Corse.

07/10/2005
Communiqu de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse

Compte tenu de l'aggravation de la situation conomique, en accord avec le MEDEF, CGPME, la Chambre de Mtiers, la Fdration du Btiment et des Travaux Publics, le Syndicat des Transporteurs et les responsables du Commerce, des Entreprises et du Tourisme de la CCI,

La Chambre de Commerce et d'Industrie de Bastia et de la Haute-Corse informe:

Une cellule d'Information et de Conseil a t installe dans ses locaux compter de ce jour, afin d'offrir une assistance technique aux Chefs d'Entreprises dsireux d'tre accompagns dans leurs diffrentes dmarches auprs des administrations, et notamment dans la constitution de leurs dossiers de mise au chmage partiel.

Tel: 04.95.54.44.44 - Fax: 04.95.54.44.69
Mail: h.perfettini@bastia-hautecorse.cci.fr
Mail: e.berlin@oastia-hautecorse.cci.fr
Site Internet: www.ccihc.fr

04/10/2005
Le cri dalarme des lus de la CCI de Bastia et de la Haute-Corse

Faisant suite une premire Assemble Gnrale qui sest droule le vendredi 30 septembre, une nouvelle runion extraordinaire sest tenue la CCI le lundi 3 octobre, en prsence notamment de reprsentants du MEDEF et de la Chambre de Mtiers.

Les participants ont pris la mesure de laggravation et ont dcid dentamer une srie dactions, tant le constat est trs inquitant en termes dapprovisionnement en gnral, et de dgts irrversibles pour bon nombre dentreprises commerciales et touristiques qui sont pour certaines au bord du chmage technique de leurs salaris, voire du dpt de bilan.

- Face cette situation, la CCI et les chefs dentreprises prsents cette runion ont dcid de ne plus subir linacceptable, savoir tre pris en otage et voir mettre en pril leurs outils de travail et lemploi de leurs salaris.
- Ils ont galement ajout ne pas vouloir se laisser mourir sans ragir, car ils rappellent que les entreprises emploient en Haute Corse prs de 40 000 salaris.
- Ils poussent un cri dalarme et invitent instamment tous les protagonistes actifs et passifs de ce conflit trouver les voies du dblocage et du retour la normale.

Devant laggravation des problmes, et en dehors de toute considration politique, la CCI entend prendre les initiatives suivantes :

- Mise en place immdiate dune cellule dInformation, dOrientation et de Conseil, afin daccompagner les commerants et les chefs dentreprises dans les dmarches quils ne manqueront pas dentamer auprs des services comptents de lEtat, notamment la Direction dpartementale du travail, la Trsorerie gnrale et les Services Fiscaux.
- Saisine du Prsident du Conseil Excutif et du Prsident de lAssemble de Corse sur la ncessit de mettre en place une dmarche dappui et de concertation, ainsi que des mesures de soutien au tissu conomique.
- Interpellation des services de lEtat pour quil assure le maintien dun service public vital pour la Corse et quil veille au rtablissement des liaisons avec le continent.

Ainsi la Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute-Corse entend privilgier et initier une stratgie de veille, et dornavant daction, au terme dune concertation dont on rappelle quelle a t mise en uvre par la CCI ds les premiers jours du conflit .
Afin de poursuivre sur cette voie et dvoquer lvolution rcente de la crise, une nouvelle runion des membres lus de la CCI se tiendra incessamment pour dcider des modalits des actions mener.


Cellule dinformation et de conseil de la CCI:

Auprs de la Direction des Services aux Entreprises. (Mme Perfettini)
Tel : 04 95 54 44 36. Fax : 04 95 54 44 47
Mail : h.perfettini@bastia-hautecorse.cci.fr
Auprs de la Direction gnrale (Mr Acquaviva, Mr Breschi) :
Tel : 04 95 54 44 50/03 Fax : 04 95 54 44 69
Mail : xacquaviva@bastia-hautecorse.cci.fr

02/10/2005
Crise la SNCM

La CCI de la Haute-Corse s'est runie vendredi avec le MEDEF pour examiner la situation de crise extrmement grave que subit la Corse .

Pour la chambre de commerce les oprateurs conomiques ne sont plus en mesure de garantir la satisfaction des besoins essentiels de la population (sanitaires, alimentation, carburants).
Le tissu socio-conomique ne pourra pas supporter plus longtemps cette nouvelle preuve sans subir des dommages irrmdiables et des effets induits sans prcdent pour la prennit des commerces et des entreprises, ainsi que celle, videmment des emplois salaris concerns.
A lunanimit, les membres lus consulaires ont souhait lancer un appel la raison et l'apaisement.
C'est par la ngociation et l'change qu'une issue ce conflit sera rendue possible.
La CCI en appelle donc la responsabilit individuelle et collective des acteurs de la crise, et plus particulirement celle de l'Etat, pour que les voies du dialogue priment dans la gestion et la rsolution de la situation actuelle du blocage .


29/09/2005
Conflit SNCM : la Prfecture met en place un numro vert
Suite l'interruption totale de liaisons maritimes entre la Corse et le continent, la Prfecture de la Haute-Corse met la disposition des passagers un numro vert : 0 811 002 120

23/09/2005
Communiqu du Prsident Jean Femenia lattention des Transporteurs Routiers

Dans le cadre du nouveau conflit social qui vient de paralyser l'activit de la SNCM, nous avons t amens proposer une srie de mesures visant en attnuer les effets pour lensemble du tissu conomique que nous reprsentons.
Au titre des premires dispositions d'urgence, nous avons recherch et obtenu les amnagements transitoires suivants :

- De la part de la CMN et de l'Office des Transports, que nous remercions : la raffectation de la flotte et une reprogrammation des rotations, avec notamment une activit permanente 7 jours sur 7. Ainsi il est prvu que le KALLISTE appareille de Marseille samedi soir pour une arrive Bastia dimanche matin.

- De la part de Mr le Prfet de la Haute-Corse, que nous remercions galement : les drogations ncessaires au trafic des poids lourds, notamment quant leur circulation le dimanche.

Aussi, nous vous serions particulirement reconnaissants de bien vouloir prendre contact avec vos clients, destinataires du fret embarqu samedi soir, pour qu'ils tudient les dispositions vous permettant d'assurer vos livraisons dans la journe du dimanche 25 septembre.

De la mme faon nous serions extrmement reconnaissant aux transporteurs routiers daccentuer loptimisation de loccupation des terre pleins du port de Commerce de Bastia et ce afin de limiter les effets de saturation prjudiciables tous les oprateurs conomiques.

02/09/2005
Concernant les rapports relatifs la rforme de la politique de cohsion pour 2007-2013 adopts le 6/07/2005 par le Parlement europen Strasbourg

Le prsident Jean Femenia a crit le 27 juillet 2005 Monsieur Dominique de Villepin, 1er Ministre, plaidant pour un dveloppement de la politique mise en uvre en faveur des rgions insulaires au sein de lUnion Europenne.

Dans son courrier, le Prsident Jean Femenia a attir lattention du 1er Ministre sur le volet des aides dEtat finalit rgionale et exprim les inquitudes des entrepreneurs insulaires face la rcente publication du troisime rapport publi le 15 juillet 2005 au travers dun dossier d Avis de la Chambre de Commerce et dIndustrie de Bastia et de la Haute Corse sur la rvision du rgime des aides dtat finalit rgionale. Les Chefs dentreprise de Corse sassocient ma dmarche et esprent votre total soutien, tant sur le volet des rglements sur les fonds ( FEDER FSE Fonds de Cohsion Fonds de Dveloppement Rgional), que sur le volet des aides dEtat finalit rgionale.

En rponse (courrier du 23 aot 2005) Monsieur Dominique de Villepin souligne que
Dans le cadre des ngociations communautaires le gouvernement est, vous le savez, trs attentif la prise en compte de la spcificit de la situation de la Corse et demande Monsieur Christian ESTROSI, Ministre dlgu lamnagement du territoire et Madame Catherine COLONNA, Ministre dlgue aux affaires europennes, de procder un examen approfondi de ce dossier.

Dans le courrier reu le 24 aot du Directeur adjoint de Cabinet du ministre des affaires trangres, il est noter que Madame la Ministre Catherine Colonna a pris connaissance du dossier avec intrt et est consciente de linquitude des entrepreneurs de Corse face la rcente publication du troisime rapport publi le 15 juillet.


31/08/2005
Loi en faveur des petites et moyennes entreprises publie au Journal officiel du 3 aot 2005.
Cette loi "en faveur des PME" a pour principaux objectifs :

- Assurer la prennit des entreprises nouvellement cres et des entreprises existantes.
- Amliorer les conditions de leur transmission afin de prserver les savoir-faire et l'emploi.
- Soutenir la croissance des petites et moyennes entreprises.
 Télécharger le dossier complet (Pdf) >

03/08/2005
IMPLANTATION D'ITER A CADARACHE
Le 17 octobre 2005 : Rencontres conomiques d'ITER Le rseau des CCI de Provence Alpes Cte d'Azur Corse met son
nergie en partage pour accompagner les entreprises.


Le choix du site d'accueil du racteur de fusion thermonuclaire exprimental ITER Cadarache, confirm par le Prsident de la Rpublique le 30 juin 2005, vient conforter l'engagement des Chambres de Commerce et d'Industrie de Provence Alpes Cte d'Azur Corse dans un projet cl pour l'avenir conomique de la rgion.

Depuis plusieurs mois dj, le rseau des CCI se mobilise, aux cts de l'Union patronale rgionale et des fdrations professionnelles, afin de proposer un dispositif global d'accompagnement des entreprises, qui consiste notamment :
- recueillir et diffuser une information complte sur les aspects technologiques et conomiques du programme;
- prparer les entreprises rpondre aux appels d'offres internationaux relatifs la mise en place d'ITER ;
- assurer la fonction d'interface entre les entreprises, les instances nationales et les rgions voisines;
- tre le point d'entre conomique d'ITER en rgion.

Le budget pour la phase de construction s'lve prs de 5 milliards d'euros sur 10 ans gnrant environ 2 000 emplois et 1 milliard d'euros de dpenses sur le territoire rgional.
5 autres milliards d'euros sont prvus pour la phase d'exploitation (2015 - 2035). 3 500 emplois directs et indirects seront alors gnrs en PACA.

La premire action phare de ce dispositif d'accompagnement est la tenue, lundi 17 octobre 2005, au Palais du Pharo de Marseille, des Rencontres Economiques d'ITER , une journe d'information et de sensibilisation, organise par la Chambre rgionale de commerce et d'industrie de Provence Alpes Cte d'Azur Corse et destine aux entreprises rgionales. Elles pourront y recevoir une information complte et concrte sur ITER, les opportunits en matire de sous-traitance, les mcanismes de passation des marchs, les offres de services proposes par les acteurs publics, etc.
Illustre par de nombreux tmoignages, cette manifestation accueillera galement de grandes entreprises nationales et europennes, dsireuses de dcouvrir Provence-Alpes-Cte d'Azur, la terre d'accueil d'ITER.

Contact:
Direction de la Communication CRCI PACAC tl 04 91 14 42 61 courriel : information@pacac.cci.fr

19/07/2005
LIAISON AERIENNE ELBA BASTIA ELBA
LIle dElbe 30 mn de Bastia avec la compagnie arienne ELBAFLY

Liaison arienne ELBA BASTIA ELBA, tous les jeudis du 21 juillet au 15 septembre 2005

Nouveaut estivale sur la plate forme aroportuaire de Bastia Poretta.

Une liaison arienne rgulire avec un module de 17 places entre Elba et Bastia dmarre cette saison 2005, du 21 juillet au 15 septembre. Un programme de vols associs des produits touristiques depuis Elba et Bastia offrant un accs rapide et facilit entre les aroports de Bastia Poretta et Marina Di Campo.

En effet, la compagnie ElbaFly propose avec lappui dacteurs touristiques des vols avec packages dcouverte sur une journe tant pour les touristes de lIle dElbe et dItalie que pour les insulaires :

Au dpart de lIle dElbe pour dcouvrir Bastia et sa rgion (Excursion en minibus avec guide pour visiter Bastia Cit dArt et dhistoire, le village de Saint Florent, la route des vins de Patrimonio avec dgustation, lEglise Saint Michel Murato)

Au dpart de Bastia pour visiter lIle dElbe (excursion en minibus avec guide pour dcouvrir les sites de Porto Ferraio, Petite Mine (Porto Azzurro, Capoliveri, Cote Sud, le muse de Napolon et dguster des produits typiques)

Un vol aller/retour journe avec excursion au tarif attractif de 199 TTC

Un projet initi et concrtis ds cette saison par la Compagnie ELBAFLY avec ses cts le Tour Oprateur Italien MADRUGADA Travel bas lIle dElbe, lagence bastiaise COLONNA dISTRIA & Fils pour les rservations et mettrice des billets ainsi que lautocariste insulaire Borgo Voyages.

Au-del, la compagnie ELBAFLY projette deffectuer ds la saison 2006, des liaisons rgulires entre Bastia Elba et Pise ainsi que Bastia Elba Milan.

Une initiative dynamique soutenue par la CCI de Bastia et de la Haute Corse toujours soucieuse dtoffer le rseau des liaisons ariennes entre les aroports de Haute Corse et les rgions europennes de proximit ou plus lointaines.

Programme & horaires des vols :

TOUS LES JEUDIS DU 21 JUILLET AU 15 SEPTEMBRE 2005

BASTIA VERS ELBA
Dpart 09h00, arrive 09h30 - Dpart 18h30, arrive 19h00
ELBA VERS BASTIA
Dpart 08h00, arrive 08h30 - Dpart 17h30, arrive 18h00

Contact pour tous renseignements, rservations & ventes :Agence COLONNA DISTRIA & FILS au 04 95 34 84 94
4, rue Commandant Luce de Casabianca Bastia

18/07/2005
fonds structurels : Adoption par le Parlement europen des rapports Hatzidakis et Fava (06/07/05
le 06 juillet 2005 Le Parlement europen a adopt Strasbourg les rapports Hatzidakis et Fava concernant les projets de rglements sur les fonds structurels.

Le Parlement europen a donn un signal fort aux citoyens europens et au Conseil en adoptant en sance plnire du 6 juillet 2005 avec une trs large majorit (plus de 600 dputs ayant vot pour sur les 785) les rapports relatifs la rforme de la politique de cohsion pour 2007-2013.

Le rapport de M. Konstantinos HATZIDAKIS sur les dispositions gnrales concernant le FEDER, le FSE et le Fonds de cohsion ainsi que le rapport de M. Claudio FAVA sur le Fonds de Dveloppement Rgional avaient donn lieu une proposition de modification des projets de rglements par les Chambres de Commerce et dIndustrie Insulaires de lU.E.

La quasi totalit des propositions des Chambres de Commerce et dIndustrie Insulaires de lU.E.a t adopte par le Parlement europen.

On peut se montrer satisfait de ce texte et des efforts dploys par les Chambres de Commerce et notamment celle de Bastia qui a agi de concert avec lappui de plusieurs dputs europens (Mme Margie SUDRE, M. Guy BONO, Mme Franoise GROSSETETE).

Dans ce texte, on retrouve :

-la volont de mettre en valeur la cohsion territoriale ;

-le soutien lenveloppe financire propose par la Commission, savoir 0,41% du RNB CE.

-lopposition un dtricotage de la proposition de rglement de la Commission, et une renationalisation de la politique rgionale;

-le maintien dun objectif 2, et plus largement le soutien aux 3 objectifs : Convergence , Comptitivit rgionale et emploi , Coopration territoriale europenne ;

-le refus de la limite des 150 kms aux fins de la dfinition des rgions maritimes ligibles au bnfice des programmes de coopration transfrontalire + la demande de mesures spcifiques pour que les rgions situes la priphrie du territoire de lUE puissent participer ces programmes;

-le soutien indfectible au partenariat;

-la demande de traitement financier quilibr et quitable pour les rgions qui souffrent de handicaps naturels, climatiques ou dmographiques graves et permanents, telles que les rgions insulaires, les rgions de montagne, les rgions frontalires et les rgions peu peuples, les zones septentrionales de lUE trs faible densit de population, notamment ; la demande dinclusion dune rfrence ces rgions, parmi les priorits thmatiques et territoriales, dans la section stratgique du cadre de rfrence stratgique national;

-la demande que Malte et Chypre, nouveaux tats membres, reoivent une aide financire approprie justifie par leur insularit, leur situation priphrique et le principe de l'galit de traitement, pour qu'ils puissent faire face aux problmes spcifiques auxquels ils se trouvent confronts en tant qu'les situes la priphrie de l'Union Europenne;

-le soutien l'action spciale de 1 100 000 000 en faveur des rgions ultra priphriques que propose la Commission ainsi que la possibilit de financer l'aide au fonctionnement, comme le prvoit l'article 11 du projet de rglement sur le Fonds europen de dveloppement rgional; demande la pleine concrtisation de l'exigence contenue l'article 299, paragraphe 2, du trait CE, de traitement spcial pour les rgions ultra priphriques en ce qui concerne leur accs aux Fonds structurels, notamment pour celles d'entre elles dont le PIB dpasse dj 75% de la moyenne communautaire ;

-la demande, compte tenu de l'importance des petites et micro entreprises, notamment des entreprises artisanales, dans la cohsion et le dveloppement rgional et de leur rle en matire de croissance et d'emploi, que les trois Fonds prennent en compte leurs priorits et soutiennent la mise en uvre des principes et lignes d'action de la Charte europenne des petites entreprises, adopte par le Conseil europen de Feira en 2000. Une excellente chose au demeurant compte tenu du tissu entrepreneurial des les ;

-la demande que la majoration autorise soit double et porte 10 points de pourcentage pour les zones qui souffrent de plus d'un handicap gographique (Notion de handicaps cumuls)ou naturel telles que dfinies dans la proposition (la Corse est concerne, le-montagne).

En matire daide dEtat :

Lopposition tout abaissement des plafonds mis aux aides d'tat aux rgions de convergence, y compris les rgions effet statistique; demande par voie de consquence qu'un traitement gal sur le plan des rgles relatives aux aides soit aussi rserv toutes les rgions relevant de l'objectif "convergence" et qu'elles relvent de l'article 87, paragraphe 3, (point a) du trait CE ;

La demande dune transition graduelle dans les plafonds d'aides aux rgions affectes par l'effet naturel ;

la ncessit de maintenir la modulation territoriale, en tenant tout particulirement compte des handicaps naturels ou gographiques, dans la mise en uvre des aides d'tat aux rgions ne relevant pas de l'objectif "convergence".( Cas de la Corse notamment ).

Concernant la proposition de rsolution sur la proposition FEDER (Rapport Fava) telle quadopte par la commission REGI (saisie au fond) le 24/05/2005, et laquelle ont t annexs les avis dautres commissions saisies pour avis : L encore, on peut se montrer particulirement satisfait puisque 99,99% des amendements des Chambres de Commerce et dIndustrie Insulaires de lU.E. y figurent.

En particulier :

-Ncessit pour le FEDER dapporter une attention particulire aux rgions souffrant de handicaps structurels permanents (notamment les les, apprhendes dans leur globalit voir notamment lamendement larticle 1 2) et aux RUP;

- Ncessit de mettre laccent sur laccessibilit des les (et on le voit travers 3 amendements : 1 par objectif) Il est intressant de noter la chose suivante : en matire de mise en uvre du FEDER, il est demand un financement de lassistance technique pour les acteurs autres que lEtat et les autorits rgionales et locales ;

- Renforcement des priorits pour les PME (cf. amendement larticle 3 2, point c a), et linnovation;

-Maintien des amendements initiaux du rapporteur en matire de tourisme dans le cadre de lobjectif Comptitivit rgionale et emploi (cf. amendement de larticle 5, point 2 a), notamment en matire de tourisme durable et damlioration des services de tourisme haute valeur ajoute);

Globalement il a t obtenu que soit prise en compte la thmatique des rgions handicaps naturels.


Xavier Acquaviva
Directeur des Relations Institutionnelles.
CCI de Bastia et de la Haute Corse

09/06/2005
Une Corse au ministre
Le Prsident Jean FEMENIA, a t sensible la nomination de Madame Catherine Colonna au Ministre des Affaires trangres en tant que Ministre Dlgue aux Affaires Europennes.
A cette occasion , il lui a adress un courrier de flicitation sachant pouvoir compter sur son soutien dans le cadre de la politique mene par les Chambres de Commerce et d'Industrie Insulaires en matire de dveloppement conomique et social des Iles.